L'EQUIPE

 
 
 
 
 
 
 
 
Marie-Charlotte Biais

metteuse en scène​

Après une formation dans les Arts Appliqués puis aux Beaux-Arts, elle intègre en 1997 le Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique. Au carrefour de son intérêt pour les arts plastiques et de la scène, elle s’initie à la marionnette. Elle poursuit également un travail d’entraînement régulier de danseuse et consolide ses acquis auprès de chorégraphes et pédagogues expérimentés.

En tant que comédienne et danseuse, de 2000 à aujourd’hui, elle travaille sous la direction d’Odile Grosset-Grange, de Céline Astrié, Jérémie Scheidler, Jean-François Auguste, Thierry Bédard, Alain Timar, Heidi Brouzeng, Thierry Collet, essentiellement sur des écritures contemporaines et de jeunes auteurs. Elle est assistante à la mise en scène pour Anne-Laure Liégeois sur le projet Macbeth, et accompagne en tant qu’interprète des auteurs / metteurs en scène tels que Joël Jouanneau, Eric Da Silva, Dieudonné Niangouna...

Comme metteuse en scène, elle est fortement inspirée par des thématiques politiques, économiques et sociales. Dans ses créations librement développées au-delà des frontières entre les arts, elle réunit autour d'elle des artistes pratiquant des médiums divers. Son travail porte sur des formes d'expression hybrides, au croisement des disciplines, dans le métissage des textes, des musiques, des corps et des outils du spectacle vivant (marionnettes, objets, vidéo...).

Elle pilote en 2002 une création collective sur Extermination du peuple de Werner Schwab. En 2003 elle répond à une commande de mise en scène de Bonheur d’Olivier Coyette. En 2005, elle crée Carmelle etc..., triptyque de textes de Vincent Macaigne, Léo Pajon et Balthazar Voronkoff.

 

En 2009, elle crée avec Jeanne Videau et Jérémie Scheidler la compagnie La Controverse. Au sein de cette structure, elle met en scène en 2011, Angles mortS, spectacle pluridisciplinaire sur des textes de Barbara Robert.
En février 2014, elle met en scène Je, Jackie de Frédéric Naud.
En mars 2016, elle crée Les Maîtres du Monde, spectacle pour marionnettes satiriques très librement adapté de l’œuvre de Jean Ziegler ainsi que La Méningite des Poireaux de Frédéric Naud.

A la demande d'Isabelle Florido, elle accepte d'être la metteuse en scène du spectacle "Le petit garçon qui avait mangé trop d'olives". 

  • Facebook
  • YouTube